Mode / Mode : D’où vient le sweat-shirt ?

Mode : D’où vient le sweat-shirt ?

2 September 2018

Mode : D’où vient le sweat-shirt ?

Comment un simple morceau de coton jersey est parvenu à dépasser ses origines sportives pour faire partie intégrante de la garde-robe des hommes et femmes d’aujourd’hui ?

Saviez-vous que le sweat-shirt classique crewneck avait été inventé pour les athlètes ?

Sweat-shirt "crewneck" classique

Sweat-shirt “crewneck” classique

En 1920, Benjamin Russel Jr., joueur de football à l’université d’Alabama, passait l’entièreté de ses journées dans un jersey de laine assez inconfortable (surtout pour un sportif amené à transpirer). Un jour, il suggéra un modèle entièrement coton plus confortable et plus léger. Son père, alors propriétaire du club “Russel Athletic Co” l’écoute et soutient son idée. L’équipe du club et de nombreux autres athlètes apprécient ce nouveaux modèle bien plus confortable et ne le lâchent plus… C’est ainsi qu’est né le premier sweat-shirt !

Benjamin Russel JR.

Benjamin Russel JR.

 

Benjamin Russel JR.

Benjamin Russel JR.

 

Green Bay Packers 1935

Green Bay Packers 1935

 

Russel Athletic Co.

Russel Athletic Co.

Et saviez-vous que la manche raglan plus confortable et plus flatteuse a en fait été créée par soucis pratique ? On vous l’explique…

Sweat-shirt "raglan"

Sweat-shirt “raglan”

Un peu d’histoire avant tout : les manches raglan tirent leur nom de FitzRoy James Henry Somerset, plus connu sous le nom de Lord Raglan, un officier britannique du début du XIXe siècle. En 1815, durant la bataille de Waterloo, Lord Raglan fut blessé au bras et du malheureusement se faire amputer. Ingénieux, il commença à dessiner des vêtements avec des manches plus faciles à enfiler. Il s’agit en fait de faire prolonger la manche jusqu’au col en raccordant les deux parties par une couture partant du dessous de bras jusqu’au col.  Une emmanchure plus large, plus d’aisance de mouvement : loin du champ de bataille, il n’en fallait pas plus pour que la manche raglan soit alors adoptée sur les terrains de sport, puis embarquée en milieu urbain avec la vague sportswear chic. C’est en 1855, après la mort de Lord Raglan, que ce modèle devint populaire et pris alors le nom de son designer.

Vous êtes vous déjà demandé d’où venait ce “V” renforcé à hauteur du col de votre sweat-shirt ? Il s’agit en réalité d’une partie de l’encolure qui, à l’origine, était doublée dans le but d’éponger la sueur des sportifs. Aujourd’hui, ce n’est plus que décoratif.

Encolure "V" renforcée

Encolure “V” renforcée

L’avantage des sweat-shirt en coton est qu’ils sont facilement customisables grâce à des systèmes d’impression. Dans les années 20 et 30 on les retrouve principalement de les environnements sportifs. En 1960, la tendance s’élargit aux universités. Les étudiants sont fiers de porter leurs nom d’université et année de promotion. Ce fut le début d’une tradition, aujourd’hui toujours bien encrée dans la vie estudiantine.

Université de Boston 1950

Université de Boston 1950

 

Université de Boston 2016

Université de Boston 2016

Le sweat-shirt fut porté par de nombreuses icônes américaines pour finalement devenir, à lui seul, une icône de la mode. Paul Newman, Steve McQueen, Kurt Cobain, Michael Jordan, Jay-Z… Que ce soit dans les années 20 ou aujourd’hui, le sweat-shirt crewneck classique est un de ces objets rares qui restera à jamais un élément crucial dans ce que nous appelons “le style américain”.

Paul Newman portant un sweat-shirt "crewneck" classique

Paul Newman portant un sweat-shirt “crewneck” classique

 

Michael Jordan et Magic Johnson

Michael Jordan et Magic Johnson

Kurt Cobain

Kurt Cobain

+ de news Mode