Art & Culture / EXPO : Peinture Fraîche à Bruxelles accueille Valérie Bar...

EXPO : Peinture Fraîche à Bruxelles accueille Valérie Barkowski et Franck Sarfati

11 February 2021

EXPO : Peinture Fraîche à Bruxelles accueille Valérie Barkowski et Franck Sarfati

54+1 PORTRAITS de Valérie Barkowski & PEACEFUL PARASITES de Franck Sarfati chez Peinture Fraîche à Bruxelles.

Les photographies des portraits spontanés et poétiques composés par Valérie Barkowski pendant le premier confinement seront en dialogue avec les peintures originales de Franck Sarfati. Des peintures réalisées sur le thème et sur base du livre PEACEFUL PARASITES (Prisme Editions).

L’exposition se déroulera chez Peinture Fraîche du 18 au 27 Février 2021. Les livres 54+1 PORTRAITS de Valerie Barkowski et PEACEFUL PARASITES de Franck Sarfati seront disponibles sur place.

En raison de la crise sanitaire, nous ne prévoyons pas de vernissage ou de signature mais si vous souhaitez rencontrer les artistes lors de votre visite, merci de prendre rendez-vous par email.

Un mot sur les projets:

54+1 PORTRAITS

Un projet né sur Instagram au printemps 2020, lors du premier confinement. Chaque jour, à 17 heures, Valérie composait sur le comptoir de sa cuisine – avec tout ce qui lui tombait sous la main – un visage. Les armoires de sa cuisine, les tiroirs de son bureau et bien sûr ses promenades en forêt, tout était devenu une manne aux trésors, une source intarissable de matériaux bruts avec lesquels elle allait pouvoir esquisser le portrait du jour. Cette bulle créative a rythmé ses journées et a renvoyé au placard l’ennui et la solitude que tant de personnes ont pu ressentir à cette période.

ValerieBarkowski_Primitives_Mr_UDON_NR9_credit_Valerie_Barkowski ValerieBarkowski_Primitives_Mr_TO_TEM_NR29_credit_Valerie_Barkowski ValerieBarkowski_Ethnics_SULTAN_QABOOS_NR26_credit_Valerie_Barkowski   ValerieBarkowski_54_1_portraits_cover_credit_Valerie_Barkowski

Très rapidement, ce rituel est devenu un véritable rendez-vous, qui apportait son lot de sourires et d’échanges. L’isolement semblait fondre grâce à Mrs. Agathe POWER, Mr ADAM, Mrs. MARPLE, ou Mr. TO TEM pour n’en citer que quelques uns. En tout, 72 portraits ont vu le jour. Ce projet qui dans son essence se voulait éphémère a trouvé une seconde vie grâce à l’enthousiasme de ses amis et plus particulièrement à l’insistance de la photographe Anita Calero. Ils ont alors été confiés à un technicien qui leur a offert la touche finale pour pouvoir sortir du carcan d’Instagram et s’offrir une seconde vie – de papier cette fois!

C’est Franc Pairon qui les a assemblés et mis en page pour le livre ’54+1 Portraits’. Aujourd’hui encore, c’est sous son oeil avisé et joyeux que cette famille de visages sera accrochée aux murs de la libraire Peinture Fraiche et côtoieront le temps de l’exposition les peintures originales de Franck Sarfati.

PEACEFUL PARASITES

Une publication relatant et présentant l’installation artistique en symbiose avec la nature réalisée par Franck Sarfati à Bruxelles (Uccle, Ixelles, Bruxelles-Ville et Saint-Gilles)
Franck aborde dans son installation in situ plusieurs questionnements qui lui sont chers, dont cette question centrale : l’humanité restera-t-elle le parasite de la Terre ? L’occasion de (re)découvrir certains espaces verts bruxellois…

C’est suite à un voyage en Islande que Franck, submergé par la nature à laquelle on ne peut échapper en parcourant l’île, commence à s’intéresser à la curieuse notion de parasitisme. « être qui vit aux dépens d’un autre sans le détruire », le parasite est un organisme fascinant, souffrant de sa réputation, qui dit tout et son contraire. Le mot est devenu synonyme de bon à rien, de profiteur, de paresseux, voire de malfaisant, de mauvaise graine. Mais certains parasites sont célébrés, respectés, même vénérés – comme le gui, certains champignons et beaucoup d’orchidées… Dans la nature, certains vivent en parfaite harmonie avec leur hôte ou même leur rendent service. On parle alors de commensalisme ou de mutualisme. Poussant la réflexion jusqu’au bout, Franck Sarfati se demande ici si l’homme n’est pas devenu le plus grand parasite de la terre, pour le meilleur et surtout pour le pire.

Suite logique de ses « Peaceful mega-structures », l’artiste poursuit son exploration de la sculpture abstraite en porcelaine en approfondissant les thématiques déjà abordées précédemment : la sur-urbanisation, la surpopulation, la sur-exploitation de la nature. Composée de dizaines de micro-sculptures en porcelaine de Limoges, son installation est visible pendant plusieurs mois dans plusieurs parcs de la région de Bruxelles- Capitale. Chacun de ses « parasites bienveillants » sera fixé à son hôte par un procédé naturel, avant de s’effacer pour laisser la nature en paix.

La douceur immaculée de la porcelaine et l’élancement des formes épousent l’écorce des arbres sur lesquels sont apposées les sculptures. Il semblerait qu’un parasite soit capable d’harmonie, d’intégration, voire d’élégance. Le parasite humain pourrait-il justement trouver les ressources pour prendre les chemins de la symbiose ? La résilience est- elle un objectif réaliste ? Serait-il possible de tenter un pari positif sur l’humanité?

FranckSarfati_cover_Peaceful_Parasites FranckSarfati_04_Peaceful_Parasites FranckSarfati_03_Peaceful_Parasites FranckSarfati_02_Peaceful_Parasites

Valérie Barkowski

a4d1d584-d76f-4a6a-87b4-d813b42415c3

Directrice artistique, designer, styliste, Valérie multiplie les casquettes. Cela fait plus de 20 ans qu’elle répond toujours avec le même enthousiasme aux projets qui entrent en résonnance avec ses valeurs. Elle met sa créativité au service d’un large éventail de missions: conseil en stratégie (création d’identité et développement d’image de marque), direction artistique et stylisme (couleurs, matières, formes), design (scénographie, produit), gestion d’équipe et communication. Même si le style reste la matière première, Valérie Barkowski se situe résolument hors des modes. Ses propositions visent l’authenticité et l’intemporel, mots clés qu’elle met volontiers en exergue. L’invitation au voyage est un élément central de sa démarche. Sans le côté systématique d’une méthode, il s’agit plutôt de s’ouvrir aux autres et de se laisser guider par une curiosité et un désir sans cesse renouvelés. Pour elle, l’inspiration est partout. Aujourd’hui, Valérie se concentre sur la confection de sa collection de linge de maison éponyme (V. Barkowski) qui a pris forme en 1997. En janvier 2016, elle a ouvert sa boutique dans la médina de Marrakech et il y a quelques mois à peine, elle a lancé son e-shop.

Franck Sarfati

FranckSarfati_Portrait

Né à Paris en 1963, Franck fait des études de graphisme à La Cambre avant de fonder à Bruxelles, en 1989, le studio de création graphique [ s i g n ] *. « Le graphisme réunissait tout ce que j’aimais, la synthèse, l’harmonie, le jeu intellectuel, et aussi le trash. Je ne me voyais pas scientifique, j’ai trouvé ma voie par rapport à une certaine spontanéité comblée. » Également peintre et musicien, il s’est mis à la sculpture assez tardivement, en prenant congé tous les vendredis, s’inventant son « sculptural Friday » tout en suivant des cours pendant trois ans. Depuis 2016, il a participé à plusieurs expositions de groupe ou solo, à Bruxelles et à Copenhague, avec « Cities of Kaolin », ses micro-buildings de porcelaine.

Informations pratiques:

Adresse:
Librairie Peinture Fraîche
10 Rue du Tabellion, 1050 Bruxelles Horaire d’ouverture :
du mardi au samedi – de 10h30 à 18h30.

Pour avoir un rendez-vous avec Valerie Barkowski, merci d’adresser un email à communication@valeriebarkowski.com
Pour avoir un rendez-vous avec Franck Sarfati, merci d’adresser un email à vivafff@skynet.be

+ de news Art & Culture