Non classé / ATSUKAN : Les « sentô » bains publics japonais débarquen...

ATSUKAN : Les « sentô » bains publics japonais débarquent à Bruxelles !

21 October 2020

ATSUKAN : Les « sentô » bains publics japonais débarquent à Bruxelles !

Atsukan

Quand l’hôtel Jam propose une plongée contemplative dans le nirvana “made in Japan”.
Les « sentô » (bains publics japonais) débarquent à Bruxelles ! Lauréat du concours Commerce Design Brussels Awards 2020, l’Atsukan offre une expérience méditative où purifier son corps et son esprit dans un cadre quasi-mystique signé Lionel Jadot.

Lionel_Jadot_ATSUKAN_credit_Xavier_Portela_4

Une enfilade de 10 baignoires individuelles en bois précieux, une robinetterie dernier cri, d’épais rideaux en patchwork pour assurer l’intimité et dans le fond de la pièce, un bar tamisé par des lanternes recouvertes d’inscriptions japonaises…

Lionel_Jadot_ATSUKAN_credit_Xavier_Portela_3

Le décor (gagnant du concours Commerce Design Brussels Awards 2020) est planté. Bienvenue à l’Atsukan ! Ici, on ne se baigne pas pour se laver mais pour se détendre et socialiser. Pour profiter d’une telle expérience qui éveille tous les sens, il suffit d’oublier nos habitudes occidentales et d’adopter les rites du “onsen” qui, très codifiés, sont les mêmes depuis la nuit des temps.

D’abord, il faut se délester de ses affaires personnelles et enfiler un kimono. Lorsque vient le moment de se glisser (en tenue d’Ève ou d’Adam) dans un des bains traditionnels dont la température avoisine les 42°C, on pense d’abord en ressortir cuit comme une écrevisse.

Lionel_Jadot_ATSUKAN_credit_Xavier_Portela_6

Au contraire… Une fois installé dans son petit cocon aquatique, protéger des regards indiscrets par de grands rideaux en denim recyclé, on se délasse enfin. Pendant trente minutes, on flotte jusqu’à revenir au stade quasi- fœtal dans une eau délicatement parfumée par des huiles essentielles vertueuses (Yuzu, Sugi, Shoga ou Kiso Hinoki), on grignote des edamame ou wasabi peas et on sirote un saké d’exception. Après s’être laissé dissoudre dans la félicité, c’est détendu et reposé que l’on s’extrait de ce liquide quasi amniotique, pour renfiler son yukata (kimono léger), prendre un verre de saké ou de Sencha au bar et passer par le sauna pour prolonger l’expérience.

Lionel_Jadot_ATSUKAN_credit_Xavier_Portela_1

Dans ce temple de la détente, pureté du corps et de l’esprit sont inextricablement liées. Une promesse de bien-être personnel auquel on ajoute (ou pas) le plaisir de partager, à deux ou plus si affinités mais chacun dans sa baignoire, un moment intime, hors du commun.

Ceci n’est pas un spa !

Situé dans les sous-sols du Jam, célèbre hôtel bruxellois récemment racheté par le Nelson Group (et qui a pour ambition d’en ouvrir un second du même nom à Lisbonne), l’Atsukan offre un espace de détente singulier, loin très loin des formules spa habituelles. A l’origine de ce concept décalé pile dans l’air du temps : Jean Michel André sous la bannière « Limited Edition Hotels » (le groupe qui manage les plus cool hôtels-concepts de Bruxelles comme le Berger, le Jam et le  Jardin Secret) et le designer Lionel Jadot. Leur idée ? Offrir à Bruxelles un endroit stylé où, à l’unisson, le corps et la pensée font l’éloge de la lenteur.

Lionel_Jadot_ATSUKAN_credit_Xavier_Portela_2

A la manière d’un speakeasy, l’adresse se veut discrète, confidentielle et se transmet de bouche à oreille. Son atmosphère tamisée, clandestine, mystérieuse fait partie intégrante de l’expérience. Ainsi, pendant que le corps s’évapore, la conscience se laisse doucement submerger par ce qui l’entoure. A l’instar du rituel en lui-même, tout ici a été pensé pour éveiller les sens. De l’architecture japonisante à la sauce récup’ et délirante made in Lionel Jadot jusqu’aux mets et breuvages servis et sélectionnés avec soin en passant par la bande son, une playlist 100% nipponne, hommage aux perles jazzy, folk et city pop du répertoire vintage japonais, choisies par le producteur-musicien Dan Klein. Un parti pris total. Sans compromis, ni compromission.

Un hôtel définitivement pas comme les autres

Depuis ses débuts, l’hôtel Jam fait figure d’OVNI dans le paysage hôtelier bruxellois en hébergeant des concepts arty et singuliers comme les soirées- concerts Fifty Fifty ou encore les weekends dédiés à la création tous azimuts « Pop Up the Jam ». Aujourd’hui et malgré la crise sanitaire, cet hôtel se réinvente encore en offrant la possibilité de privatiser l’Atsukan pour six à dix convives. L’endroit idéal pour se détendre et revoir ses proches en toute sécurité.

Lionel_Jadot_ATSUKAN_credit_Xavier_Portela_5
___
ATSUKAN
JAM Hôtel
Chaussée de Charleroi, 132 1060 Bruxelles
Heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 17h00 à 22h00 – Dernière réservation à 20h30. Du samedi au dimanche de 15h00 à 22h00 (dernière réservation à 20h30).
Réservation via : www.jamhotel.be/atsukan ou par téléphone : 0470/13.21.84 et email : atsukan@jamhotel.be

+ de news Non classé