Evasion / EVASION : Pourquoi fêter les 50 ans d’Avoriaz !?

EVASION : Pourquoi fêter les 50 ans d’Avoriaz !?

27 October 2016

EVASION : Pourquoi fêter les 50 ans d’Avoriaz !?

Avoriaz, depuis 50 ans la station de demain

Avoriaz n’est pas une station de montagne comme les autres. Avoriaz c’est d’abord une aventure humaine hors du commun :

Avoriaz est le rêve d’un champion – utopiste, Jean Vuarnet.

Le 22 février 1960, Jean Vuarnet est Champion du Monde et Champion Olympique de descente à Squaw Valley. Jean Vuarnet est l’inventeur de la position dite de l’œuf qui est le fruit d’un travail inédit sur l’aérodynamisme.

Dans la foulée de sa victoire il donnera également son nom aux célèbres lunettes de soleil Vuarnet. Et c’est ainsi que les Américains appellent « A VUARNET DAY » leurs journées ensoleillées !

Avoriaz est la vision d’un promoteur – artiste, Gérard Brémond.

Gérard Brémond a 27 ans. Il aime le jazz, en joue, et chronique le premier disque de John Coltrane. Mais en 1964, son père Robert Brémond, promoteur immobilier à Paris, lui confie le projet de création de la station d’Avoriaz dont il a repris la concession à Jean Vuarnet en 1962. « LA MONTAGNE, C’EST UN TRUC POUR LES JEUNES. SI ÇA T’INTÉRESSE JE TE DONNE UN PEU D’ARGENT QUE TU ME RENDRAS PLUS TARD. COMME ÇA TU PEUX CRÉER TON ENTREPRISE », Robert Brémond. Avec Avoriaz commence l’épopée d’une aventure immobilière, architecturale et humaine hors du commun.

Avoriaz est la « grand œuvre » d‘un architecte, Jacques Labro.

En 1961 Jacques Labro est distingué du Prix de Rome. Il a 26 ans et rencontre Gérard Brémond. Bientôt rejoint par Jean-Jacques Orzoni et Jean-Marc Roques – avec qui il crée l’Atelier d’Architecture d’Avoriaz (AAA) – il conçoit une nouvelle station, idéale et ludique, en partant d’une page blanche : 209 000 mètres carrés à construire avec le principe d’une station sans voiture initié par Jean Vuarnet.

Aujourd’hui, la cité chasse les voitures, les piétons réinvestissent l’espace, synonyme de promenade et bien-être. Mais au début des années 60, à l’époque de l’automobile toute puissante, imaginer une station sans voiture était une aberration, une folie, une idée de génie.

Capture d’écran 2016-10-14 à 12.00.21

Trois hommes de moins de 30 ans qui se moquaient des idées reçues et des certitudes du passé. Des visionnaires ont réalisé leur rêve d’un lieu unique. Une station sans voiture où les rues sont des pistes enneigées, réservées aux piétons, skieurs et traineaux. Une architecture mimétique. Au centre des Portes du Soleil, un fabuleux domaine skiable préservé et sauvage. Une station mondialement connue mais qui a gardé son âme.Cette histoire nous vous la racontons. Il y est question, de rêve, d’amitié, de fête, de paris insensés et de destins humains…

Ce futur, nous vous le dévoilons aussi tant il nourrit Avoriaz aujourd’hui comme toujours ; demain Avoriaz sera une station connectée, qui va déployer de nouveaux serviciels à destinations de ses vacanciers.

Les fondateurs ont marqué à jamais l’identité de la station, ses composantes qui en font encore aujourd’hui une station en avance sur son temps. Et tout au long de son dévelop- pement, Avoriaz s’est nourrie de principes précurseurs pour créer des innovations ma- jeures, comme le Village des Enfants d’Annie Famose ou l’Aquariaz.

L’hôtel des Dromonts, le premier bâtiment jailli de terre ouvre ses portes à Noël 1966. Avoriaz est née.
Le 8 janvier 1967, la station est officiellement inaugurée. Avoriaz est une station en rupture avec l’environnement urbain, qui place le dépaysement, le calme et le plaisir de chacun au cœur de son épanouissement.

UN DOMAINE CERTIFIÉ ISO 14001

balade-caleche-avoriaz

Avoriaz a reçu le prix de la station de ski la plus innovante en matière de développement durable (World Snow Awards, Londres 2012). Cette distinction récompense une station qui respecte les normes environnementales. La société d’exploitation du domaine skiable, la SERMA, est ainsi certifiée ISO 14001 depuis 2007.

L’ÉNERGIE

Sur les pistes, les chauffeurs sont formés à la conduite économique. Leurs consommations en carburant et leurs temps de chauffe sont réduits. Les derniers bâtiments sont HQE (haute qualité environnementale), les anciens sont rénovés dans un souci d’économies d’énergie (huisserie, radiateurs…). Des lumi- naires à basse consommation sont installés.

LES DÉCHETS

La politique mise en œuvre vise à réduire les déchets à la source : les achats sont sé- lectionnés, les produits recyclés favorisés. Ils sont triés et traités dans les filières adap- tées. Enfin, l’intégralité du domaine skiable est équipé de poubelles de tri sélectif.

LA NEIGE DE CULTURE

Des stations de filtration des effluents ont été installées. L’eau est prélevée par des retenues d’altitude alimentées par des bassins versants. L’intégralité de l’eau prélevée à ce bassin versant lui est intégralement restituée en fin de saison.

LE STASH

Cet espace créé en 2008 en pleine forêt pour les passionnés de freeride et de freestyle est emblématique d’un ski écologique tel que l’a voulu son concepteur, Jake Burton. Tous les modules sont réalisés avec des chutes d’arbres morts recyclés… Au cœur des sapins, à l’intersection des trois pistes de niveaux différents, se cache une cabane en bois qui diffuse des messages sur les actions permettant de limiter l’impact sur l’environnement et les règles de sécurité.

LE CŒUR DES PORTES DU SOLEIL

À Avoriaz, on skie dans la station, elle-même ouverte sur un exceptionnel domaine skiable : les Portes du Soleil.

10871519974_19051328f9_h-1024x655

La station d’Avoriaz est au cœur des pistes et des paysages.

Jean Vuarnet a perçu au cours de traversées en ski de randonnée l’évidence de rassem- bler en un seul domaine skiable les richesses des 12 stations françaises et suisses qui transcendent leurs frontières.

Vuarnet en a perçu le potentiel et a projeté d’équiper ces pentes vierges de remontées mécaniques.

Il convie ses amis Emile Allais et Jean-Claude Killy pour leur faire découvrir le domaine et recueillir de précieux conseils.
Dès 1964, il réunit une bande de copains dans le carnotzet de l’auberge de Champéry avec pour mission de concrétiser leur rêve. page23image9992

Ce sera les Portes du Soleil, du nom du col qui les surplombe, et qui réunit aujourd’hui 600 kilomètres de glisse et 195 remontées mécaniques pour en faire l’un des plus vastes domaines skiables au monde et le plus varié. « LA CHANCE A VOULU QUE CETTE RÉGION SOIT UNE TERRE D’ALPAGES. DE GRANDS ESPACES TRACENTD’ORESETDÉJÀDETRÈS JOLIES PISTES NATURELLES. JE PENSE QUE LA PRÉSENCE DE LA FORÊT AJOUTE À LA VARIÉTÉ DES TERRAINS, À LA BEAU- TÉ DES SITES », Jean Vuarnet.

La même année, une maquette géante de 3 m x 3 m au 1/10 000ème est présentée lors de l’Exposition Internationale de Lausanne. C’est un support publicitaire formidable pour l’époque et un énorme succès. Elle définit très précisément toutes les liaisons prévues.

LE VILLAGE DES ENFANTS D’ANNIE FAMOSE

Championne du Monde, victorieuse de la Coupe du Monde de ski (slalom), double médaillée olympique, Annie Famose fait partie de la génération de Champions du ski français des années 60.

Pyrénéenne d’origine, elle commence sa reconversion en faisant la promotion des nouvelles stations françaises, dont Avoriaz, où elle s’installe en 1974 en ouvrant un premier magasin de sport avec Isabelle Mir.

Espace débutant de 5 ha au cœur de la stationpage26image9000

page27image464En décembre 1975, Annie Famose crée avec Isabelle Mir le Village des Enfants. Un concept unique en France. « NOUS ÉTIONS TOUTES LES DEUX CONSCIENTES QUE L’ENSEIGNE- MENT DU SKI N’ÉTAIT PAS ADAPTÉ AUX ENFANTS : CE N’ÉTAIT QU’UNE RÉPLIQUE DE L’ENSEIGNEMENT POUR ADULTES », Annie Famose.

En décembre 1975, Annie Famose crée avec Isabelle Mir le Village des Enfants. Un concept unique en France. « NOUS ÉTIONS TOUTES LES DEUX CONSCIENTES QUE L’ENSEIGNE- MENT DU SKI N’ÉTAIT PAS ADAPTÉ AUX ENFANTS : CE N’ÉTAIT QU’UNE RÉPLIQUE DE L’ENSEIGNEMENT POUR ADULTES », Annie Famose.

L’originalité du concept est double :

  • Une pédagogie novatrice : pour que l’enfant trouve la bonne position et le bon équi- libre pour affronter la pente, les moniteurs ne lui expliquent pas la théorie mais le mettent en situation de l’adopter naturellement. L’en- seignement est prodigué comme un jeu en glissant au milieu de figurines, modules de neige ou cerceaux qui rythment les des-centes.
  • Les enfants sont pris en charge toute lajournée, le ski étant accompagné d’un avant et après ski ludiques dans des locaux adaptés, un grand chalet au cœur de la station. Cette organisation permet aux parents de profiter pleinement du ski en confiant leurs enfants au « Village ». « FAIRE LE TAXI POUR EMMENER ET RÉCUPÉRER LES ENFANTS N’ÉTAIT PAS POUR FACILI- TER LA VIE DES PARENTS », Annie Famose.Le Village a construit sa renommée sur sa capacité à s’adapter au rythme de l’enfant : activités d’intérieur dès qu’il est fatigué de

skier, sieste à la garderie pour les tout-petits, horaires adaptés aux cours des parents…

Le Village des Enfants est localisé en plein cœur de la station piétonne avec un espace d’ap- prentissage pour les plus petits de 5 hectares aménagés : bosses, toboggans, mini parcours, tracés colorés…

Pour les plus grands (Le Village accueille les enfants de 3 ans aux ados de 16 ans), les moniteurs disposent de l’immense domaine des Portes du Soleil.

Le Village des Enfants est la première école de ski à programmer des stages de freeride pour les enfants, sur des hors pistes de proximité, en toute sécurité. Au-delà de l’apprentissage, l’objectif est de suivre les grandes tendances de la pratique du ski et du snowboard et d’apprendre aux enfants à skier en terrain naturel.

En contribuant à mettre en place sur le do- maine d’Avoriaz des terrains de jeux pour parfaire sa technique, faire des sauts « grabés » ou rider en toute sécurité sur des parcours naturels variés, le Village des Enfants prolonge la pratique du ski dans toute sa dimension ludique et innovante.

AVORIAZ MULTIGLISSE

Au cours de son histoire, Avoriaz n’a cessé d’innover pour concevoir de nouveaux terrains de jeux, de nouvelles pratiques de glisse. La station dispose aujourd’hui de la palette la plus large en matière de zones aménagées, tant pour le freeride, backcountry que pour le freestyle.

Dès 1989 (10/11 avril), Avoriaz est la première station à organiser une compétition multi- glisses : « Avoriaz contre le reste du Monde » sur une piste de 300 m de long avec bosses et tremplins… en surf, monoski et ski ! Le premier slopestyle France, avec combinai- sons fluo de l’époque !

En 1995 Annie Famose développe le Vil- lage Snowboard : véritable révolution dans le petit monde de la glisse.

En 2001, Avoriaz lance les premiers « snow- cross » : 5 pistes, de niveaux différents, non damées mais balisées et sécurisées pour pro- curer aux skieurs et riders toutes les sensa- tions du freeride et de la glisse en poudreuse, en toute sécurité. Le plus prisé de ces snow- cross est la piste canyon, tracée dans une montagne de toute beauté et qui épouse le relief naturel du « Canyon du Pschott » sur le secteur du Fornet. Virages relevés, cuvettes et autres dômes, un espace étonnant mais facile à skier en famille, qui procure une sen- sation immédiate d’évasion.

En 2003, le Village des Enfants est la première école de ski à programmer des stages de freeride pour les enfants, sur des hors pistes de proximité, en toute sécurité.

2008 marque une nouvelle étape : The Stash, le premier snowpark géant écologique en

Europe (élu en 2014 meilleur spot de glisse du monde par CNN). Nouveau concept de snowpark importé de la station californienne de North Star, il est développé par Jake Burton en personne.

La philosophie de Jake Burton est de créer un espace au cœur de la forêt afin de proposer une glisse mixte entre freeride et freestyle.

Les 3 pistes de niveau différent sont ponc- tuées de 80 éléments en bois cachés tout au long du parcours que l’on découvre au hasard des « passages secrets ». Il faut emprunter la piste plusieurs fois avant de découvrir tous les modules dissimulés (« Stash » signifie « planqué » en argot américain).

The Stash est devenu un pôle de référence en Europe, en snowboard comme en ski, auprès des écoles, permettant de créer une nouvelle approche de l’enseignement du ski/snowboard. Fort de ce succès, Avoriaz lance dès l’hiver 2017 un plan de de développement sur 3 ans d’une nouvelle zone ludique : Lil’Stash.

Un STASH dédié aux enfants de 6 à 14 ans, avec des modules et une scénographie adaptés. La zone se situe sur le secteur du Proclou et se déploie dans un paysage de vallons naturels, avec une partie en forêt. Comme chez son grand frère le STASH on retrouve dans le Lil’Stash une succession de modules de neige et de bois : mini boarder

The Stash

Le snowpark de La Chapelle

cross, snake run, kicker taille XS, woops, zone de slides et boxes, zone de « plans en neige » pour faire des virages, 1 pont en bois, une zone de vallonets dans la forêt.

La scénographie prend une place importante autour de « Shreddie », personnage em- blématique du Stash : a-t-il une famille, des copains, des ennemis, où habite-t-il, pourquoi est-il vert ? L’ensemble des élements de narration : signalétique, totem, personnages, cabane, pont… sont réalisés en bois. De nouvelles signalétiques permettront de décliner plusieurs versions du Lil’ Stash en fonction de l’âge.

En 2013, Burton Snowboards et le Village des Enfants d’Annie Famose s’associent pour monter une méthode pédagogique d’apprentissage du snowboard adaptée aux plus jeunes enfants : le programme « learn to snowboard » arrive en France, à Avoriaz. Le programme est essentiellement basé sur l’utilisation du « Riglet Park », un park conçu pour guider les jeunes enfants dans leur ap- prentissage du snowboard, ceci à partir de 3 ans.

Les enfants profitent du système Riglet Burton, une petite bobine accrochée sur l’avant ou l’arrière de la planche. Celle-ci permet au moniteur de guider l’enfant avec aisance en

dosant la direction, la vitesse, afin d’enchainer rapidement les exercices. Cette progression est rapide par la mise en œuvre de pédagogies pratiquées avec succès dans les parks que Burton a créés aux États-Unis.

Cet hiver, le Riglet Park sera ouvert au public et à l’ensemble des Écoles de ski de façon permanente sur la place Jean Vuarnet. L’École du Ski Français d’Avoriaz, va également proposer des stages initiaux de snowboard.

Avoriaz est la station du snowboard : 20 % de pratiquants sont des snowboardeurs, un pourcentage semblable à celui que l’on trouve dans les stations américaines.

AVORIAZ, SKI & MUSIQUE WORLD, LES GRANDS ÉVÉNEMENTS MUSICAUX

Depuis les années 2000, Avoriaz est la seule station en Europe à organiser, produire et programmer tout au long de la saison une suite de festivals ou d’événements « ski et musique ». Ces rendez-vous sont bien ancrés dans la vie de la station.

Ces « rendez-vous » associent la pratique de la glisse avec un genre musical pour en faire un événement festif.

En misant toujours sur les fortes valeurs identitaires de la station, Avoriaz renouvelle le mix glisse / musique et renforce son identité.

Capture d’écran 2016-10-14 à 12.23.24

DEMAIN UNE STATION CONNECTEE 4.0

Avoriaz s’est construite comme une start-up : une petite structure d’entrepreneurs passionnés et motivés qui croient dans la force de leur projet. Ils ont surmonté tous les obstacles de l’avant- gardisme de leur projet.

Leur succès est lié à la justesse de leur vision que les années ont validée et à un « laboratoire d’innovations » qui a guidé le développement de la station depuis sa création.

Innovant depuis 50 ans et déjà leader dans le domaine du développement durable, Avoriaz dévoile aujourd’hui « smart resort », un projet qui va propulser la station dans une nouvelle dimension.

Une station connectée grâce aux technologies des télécommunications et aux systèmes d’information. Les deux séries d’innovations seront disponibles dès le mois de décembre 2016.

Des innovations digitales destinées à opti- miser les moyens de gestion de la station.

  • Des systèmes de compteurs intelligents etde capteurs pour optimiser les flux d’arrivéeet la gestion du stationnement.
  • Des systèmes de régulation des transports individuels (calèches et chenillettes) pouroptimiser les temps de trajets.
  • Des témoins de remplissage des molokspour optimiser la collecte des ordures mé- nagères. En ne relevant que les containers pleins, on diminue la collecte et les nui- sances qui les accompagnent.
  • Un système de gestion régulée de la chauf- ferie bois pour adapter le circuit d’eau chaude à l’activité des vacanciers. L’énergie sera produite en fonction des besoins, qui varient selon le remplissage de la station.
  • Des dispositifs de pilotage digitaux de l’éclairage public.Des innovations digitales destinées à amé- liorer le confort des vacanciers.
    • Développement d’une série de servicielstéléchargeables sur les smartphones : orien- tation interactive, accueil numérique avec le programme des activités, les horaires

des spectacles, les divertissements et jeux. • La réservation des forfaits de ski depuis son

téléphone dans la station.
• Un working center ouvert aux personnes

qui souhaitent travailler quelques heures dans un endroit calme et dédié avec des services indispensables : wifi haut débit, imprimantes, conf call, accès à la presse…

• Un plugin wall qui offre aux vacanciers la possibilité de télécharger une playlist des artistes programmés lors des différents évé- nements de la station.

• Un social media lounge où les jeunes pour- ront se retrouver pour partager leurs photos, vidéos, produire des webséries sur la vie de la station, créer des animations « connected communities » pour que les fans d’Avoriaz puissent se retrouver après leur semaine de ski autour de sujets communs. Ce disposi- tif très innovant développera le lien affectif entretenu par beaucoup de jeunes avec la station et leur permettra de le partager.

• Des informations en réalité augmentée et connected wall : occupation des remontées mécaniques et des pistes en temps réel, plan des pistes interactif, panoramas sous les yeux, guide du domaine…

Ce plan sera mis en œuvre entre décembre 2016 et décembre 2018.

+ de news Evasion