Mode / CULTE : Le trench-coat, des tranchées au manteau branché

CULTE : Le trench-coat, des tranchées au manteau branché

8 May 2014

CULTE : Le trench-coat, des tranchées au manteau branché

Thomas Burberry crée en 1880 la gabardine, une étoffe protégeant du froid et résistante à la pluie. Il créa ce tissu lors d’une rencontre avec un berger. Sa veste avait l’étonnante particularité de résister à la pluie. L’homme attribuait cela aux produits utilisés lors du bain des moutons, qui ont la propriété de protéger la laine des bêtes des d’intempéries. Persuadé du potentiel de cette découverte, et fort du désir d’innover, il fait breveter la gabardine dès 1888. En 1914, pour répondre à la commande de l’armée britannique d’un modèle de manteau imperméable pour les officiers, Burberry développe « Le manteau des tranchées ». Doté dans un premier temps d’épaulettes et de pattes de resserrage, des anneaux sont ensuite ajoutés pour attacher les grenades devant et un sabre dans le dos. Entre 1914 et 1918, un demi-million de soldats anglais et français portèrent l’imperméable. La consécration intervient, quand le roi Édouard VII fait passer le nom de Burberry dans le langage courant en prenant l’habitude de prononcer cette phrase : “Give me my Burberry!” (“Qu’on me donne mon Burberry!). La guerre finie de nombreux vétérans retournèrent chez eux avec leurs imperméables, et commencent à populariser le vêtement à la ville. Les trench-coats furent également popularisés par plusieurs films. Il est devenu l’un des attributs clés du détective et le symbole de l’atmosphère des films noirs en particulier avec Humphrey Bogart.

+ de news Mode