Gastronomie / TRENDS : Un caffé, per favore !

TRENDS : Un caffé, per favore !

15 March 2016

TRENDS : Un caffé, per favore !

Le café est la deuxième boisson (derrière le thé) la plus consommée au monde. Depuis quelques années, les dosettes envahissent nos rayons de supermarchés… Cependant, le café ne pousse pas en capsule !

Alors, qu’est-ce que le vrai café à l’italienne ? Nous avons cherché à mieux connaître le partenaire indispensable de vos coups de fatigue.

Différentes enseignes servent de plus en plus des boissons chaudes s’appelant “café” et contenant parfois jusqu’à 25 cuillères de sucre par tasse. Vous ne verrez jamais ce cas de figure en Italie !

En effet, aujourd’hui, l’Italie est leader du marché import-export du café et plusieurs des torréfacteurs les plus renommés au monde sont italiens.

En Italie, un « vrai » café, c’est un espresso. Il se déguste à table ou debout au bar. Bien évidemment il existe des variations à ce petit beuverage noir serré. Il deviendra Macchiato une fois accompagné d’une cuillère de mousse de lait ou Americano s’il est allonté d’eau chaude.

Au petit déjeuner, pour vous réveiller, vous pourrez aussi vous voir proposer un cappuccino, c’est-à-dire un espresso sur lequel on aura versé du lait chaud et de la mousse de lait. Attention, le consommer plus tard dans la journée s’apparente à un crime !

Pour les plus “foufous”, il est toléré, dans le Nord de l’Italie, de “rectifier” son café au moyen d’une lichette d’alcool ; on parlera alors d’un caffé corretto.cd760caad01c8a204f6bab21f999ba72

D’un point de vue plus technique, le secret du café italien, c’est la torréfaction. Pour commencer, il faut savoir que la préparation de la machine à moka est un défi à part entière : il faut mettre la dose exacte de café et d’eau, jamais moins, jamais plus. Une fois sur la cuisinière, chaque tentative s’avère être une nouvelle expérience.

La vapeur projetée est plus ou moins dense, le son est strident, les arômes remontent et s’imprègnent.

La machine à moka fonctionne par un ingénieux système d’osmose inversé. L’eau bout, la vapeur remonte par l’entonnoir et rencontre le café moulu. L’extraction finale monte dans le troisième étage de la moka, la cafetière, où il pourra être servi.

Et puis, miracle… la boisson en sort. La couleur est bien noire, et les arômes puissants. C’est du vrai café !

6a567e9cb4ec33373bb23908e57bbbba

Alors, en résumé, le Frappuccino, pour un italien, il n’existe pas ! L’ajout de cookies, biscuits et autres sirops aromatisés relève de la faute grave. Heureusement pour les gourmands, certains éléments sucrés tels que le Nutella, du caramel voire de la glace, sont tolérés mais… attention, uniquement sous forme de desserts.

Et si vous voyez un Italien faire une de ces fautes de goût, dites-vous bien qu’il est en réalité aussi touriste que vous !12071890_10154097948044175_898161008_n

+ de news Gastronomie