Mode / La montre de Marie-Antoinette de retour à Jérusalem, où e...

La montre de Marie-Antoinette de retour à Jérusalem, où elle avait été volée il y a plus de vingt-cinq ans.

25 March 2010

La montre de Marie-Antoinette de retour à Jérusalem, où elle avait été volée il y a plus de vingt-cinq ans.

Le musée d’Art islamique de Jérusalem aurait remis la main sur une grande partie de la collection de montres qui lui avait été volée il y a plus de vingt ans, en avril 1983. Près de quarante montres d’une immense valeur avaient mystérieusement disparu, dont la “montre Marie-Antoinette” (une pièce unique en or et cristal de roche). La « montre Marie-Antoinette » signée Breguet est une des pièces les plus mystérieuses de toute l’histoire horlogère. Volée le 15 avril 1983 à Jérusalem, elle n’avait jamais été retrouvée. On ne possédait plus d’elle qu’une médiocre photographie. la fameuse montre no 160 appelée la « Marie-Antoinette » que la reine ne vit jamais dans sa forme finale. Commandée en 1783 par un officier des Gardes de la reine dont le nom est resté inconnu, cette montre devait présenter l’ensemble des perfectionnements, complications et raffinements connus à l’époque. Aucune limite n’était fixée, ni pour son prix ni pour le délai. A.-L. Breguet termina le modèle de nombreuses années après la Révolution et le garda en lieu sûr, témoignant ainsi de sa fidélité à la reine. Par sa complexité et son histoire tourmentée, cette montre a hanté le paysage horloger et le monde des collectionneurs durant près de deux siècles. Dérobée en 1983 dans un musée de Jérusalem, la « Marie-Antoinette » est de nouveau en lieu sûr.

+ de news Mode