Art & Culture / Delphine Boel, l’Art de faire penser

Delphine Boel, l’Art de faire penser

23 June 2010

Delphine Boel, l’Art de faire penser

Artiste Belge, née le 22 février 1968 à Uccle, Delphine Boël s’est fait connaître par ses créations et notamment ses sculptures en papier mâché, pleines de couleurs et d’humour. Malgré ses racines belges (et royales), cette artiste, sincère et touchante, à vécu la majeure partie de sa vie à Londres où elle y a suivi des études d’art dès 1990 à la Chelsea School of Art. Son art semble illustrer parfaitement ‘La joie de vivre’. En même temps, est-ce si évident ? Une critique teintée de quelque chose de doux amer, une sorte de petite fêlure, n’est-elle pas sous-jacente à ces œuvres aux slogans ambigus (le langage, essentiel dans son œuvre)? Son art est issu même du processus de création, sans a priori, sans anticipations réductrices. Par exemple, ce goût soudain pour le noir et blanc que l’on a pu découvrir lors de son expo à Knokke, chez Guy Pieters, en avril dernier. Sa création est passionnelle, irait jusqu’au délire jour et nuit, si les obligations de maman ne venaient tempérer sa fougue artistique. Sans parler de son franc-parler. Une de ces créations ne dit-elle pas « My great consolation is to say what I think » ? Une traduction fidèle de la fonction de l’art dans toute sa grandeur : faire penser. http://www.delphineboel.com

+ de news Art & Culture