Moteurs / Coup d’E-projecteur sur l’hydroplane “Arno...

Coup d’E-projecteur sur l’hydroplane “Arno XI” Ferrari

19 June 2012

Coup d’E-projecteur sur l’hydroplane “Arno XI” Ferrari

Il y a un peu plus d’un mois, une vente insolite s’est tenue en marge du Grand Prix Historique de Monaco au Forum Grimaldi. Mais de quoi s’agit-il? Si je vous dis vitesse, rouge, bateau, Monaco…Non, Alonso n’a pas tiré tout droit dans le virage de la Rascasse avec sa Formule 1. Ce n’est pas une Ferrari à la mer mais bien une Ferrari sur la mer dont E-TV va vous narrer l’histoire: L’hydroplane “Arno XI” Ferrari. Pas de panique chers résidents monégasques, les crépitements incessants ne sont pas dus à une déferlante nipponne mais bien aux flashs maritimes qui s’emballent lors du passage de ce véritable bolide des mers.

“Arno XI” est né de l’imagination d’Achille Castoldi, décidé à concevoir le bateau de course ultime, afin d’établir un record de vitesse sur l’eau. Entre 1952 et 1953, M. Castoldi, ami d’Alberto Ascari et de Luigi Villoresi, célèbres pilotes de Grand Prix Ferrari, réussit à convaincre Enzo Ferrari d’offrir son savoir-faire et sa coopération technique pour développer cette pièce unique. Le résultat ne se fait pas attendre, le 15 octobre 1953, l’hydroplane atteignit 241,70 km/h sur le Lac Iseo, dans le nord de l’Italie, instaurant ainsi un record mondial de vitesse pour un bateau de 800 kg. Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce record reste invaincu à ce jour.

Véritable croisement entre l’élégance des voitures de Grand Prix de 1950 et la beauté sobre et épurée des hydroplanes à l’époque, l’hydoplane Ferrari a connu de nombreux propriétaires. Aujourd’hui, il est estimé entre 1 et 1,5 million d’euros.

A ce prix là, nous espérons que cette “Ferrari des mers” n’atterrira pas entre les mains d’un “marin d’eau douce” sous peine de se faire arrêter par la Brigade maritime. Et faites leur confiance, l’amende risque d’être salée.

+ de news Moteurs