Art & Culture / On a lu pour vous: “Le dernier amour d’Arsène L...

On a lu pour vous: “Le dernier amour d’Arsène Lupin” de Maurice Leblanc.

31 May 2012

On a lu pour vous: “Le dernier amour d’Arsène Lupin” de Maurice Leblanc.

C’est le personnage littéraire le plus célèbre de tous les temps ! Imaginé en 1905, il a fait de son auteur un des écrivains les plus populaires de France. Le célèbre gentleman-cambrioleur nous revient 70 ans après la mort de Maurice Leblanc dans “Le dernier amour d’Arsène Lupin”, un roman retrouvé en haut d’une armoire par la petite-fille de l’écrivain, laissé tel que l’auteur l’avait écrit.

“Je ne sais pas si c’est la dernière aventure d’Arsène Lupin, mais je sais que c’est son dernier amour. Son unique amour…” En achevant son histoire par cette phrase, Maurice Leblanc (1864-1941) signe son testament. Ecrit en 1936, Le Dernier Amour d’Arsène Lupin ne sera jamais corrigé par l’auteur : Alors qu’il retravaillait le roman pour le publier en épisodes dans la presse, Maurice Leblanc est victime d’une attaque cérébrale qui lui interdira quasiment tout travail jusqu’à sa mort, en 1941. La taille des chapitres varie entre quatre et vingt pages, ce qui prouve l’inachèvement de l’adaptation en feuilleton pour une première parution dans la presse. Certains passages manquent de finition, mais l’ensemble reste intriguant à bien des regards ! Fausses pistes, trahisons, poursuites, amours complexes, intrigues historiques… Maurice Leblanc picore dans ses œuvres passées pour concevoir une histoire réunissant tous les ingrédients des meilleurs Lupin. Le lecteur découvrira une atmosphère très particulière et un héros préoccupé par les inégalités, en quête d’une société plus juste. Sous les traits inhabituels d’un certain “Capitaine Cocorico”, Arsène Lupin se consacre désormais à l’éducation des enfants pauvres de la “Zône” au nord de Paris (!). Valsant entre le passé et le présent, l’intrigue commence à l’époque napoléonienne et se poursuit en 1921, lors d’un grand bal donné à l’ambassade d’Italie en présence de la ravissante Cora de Lerne. Le suicide d’un baron fait de notre cambrioleur le tuteur de cette belle jeune femme qui attire bien des convoitises ! Arsène Lupin doit reprendre du service pour défendre son bien : Des “bandits” veulent s’approprier un livre mystérieux donné en héritage au général Lupin, ancêtre d’Arsène, par Napoléon 1er… Pour parvenir à leurs fins, ces individus particulièrement bien organisés sont prêts à tout, y compris à risquer la vie de Cora de Lerne, le “dernier et unique amour” du célèbre gentleman-cambrioleur…

“Le dernier amour d’Arsène Lupin” est un joli cadeau pour tous les fans. Le roman se lit avec beaucoup de plaisir, mais on ne peut s’empêcher de s’imaginer quel aurait été le résultat si Maurice Leblanc avait pu mener son roman à bien. Le fait qu’il n’ait pas eu le temps de finaliser son roman se ressent à la lecture.

+ de news Art & Culture