Art & Culture / Mais qui était vraiment James Bond? (Dossier)

Mais qui était vraiment James Bond? (Dossier)

28 December 2011

Mais qui était vraiment James Bond? (Dossier)

A l’occasion  de la sortie de “Skyfall”, 23ème épisode de la série cinématographique des James Bond, qui fête  dès lors ses 50 ans, un petit coup de projecteur sur ce personnage mythique et son origine.

007 a d’abord été un héro de roman… Le James Bond “littéraire” fut en effet créé le 15 janvier 1952 par le journaliste britannique Ian Fleming, qui fut également espion durant la Seconde Guerre mondiale. Fleming publiera 12 romans et 9 nouvelles avec le personnage de James Bond. Le nom “James Bond” est celui d’un ornithologue américain  qui démontrait que les oiseaux des Caraïbes étaient originaires d’Amérique du nord et non du sud… Ce roman était un moyen pour Fleming de fuir des problèmes psychologiques liés à son mariage. Il n’a jamais imaginé le succès qui allait suivre, même si les débuts furent timides.

C’est une liste des 10 romans préférés du président Kennedy qui propulsera les ventes aux USA. Fleming s’est inspiré de sa vie (il a été officier à la Royal Navy) mais surtout de celle de Dušan Duško. Cet incroyable espion né en Serbie en 1912 était un agent double (anglais-allemand), ou triple selon certains…  Evidemment, la plupart des biographes s’accordent à dire que James Bond était aussi la projection idéalisée et romancée de l’homme que Fleming aurait aimé être. Comme tous les hommes ?

En 1941, à 17 ans, Bond dit en avoir 18 pour s’inscrire dans la Royal Naval Reserve pendant la Seconde Guerre mondiale, d’où il sort avec le grade de commandant. Il y servira jusqu’à ses 31 ans. L’époque où James Bond est devenu un agent 00 coïncide avec le début des livres de Fleming: 1952. Selon le journaliste, Bond aurait voyagé en Amérique, à Hong Kong et en Jamaïque. C’est à ce moment-là qu’il aurait rejoint une autre organisation la branche 00 du Secret Intelligence Service. En parallèle donc avec la Royal Navy.

 

Pourquoi 007 ?

“00” est liée à la “licence to kill” pour citer un de ses films. C’est dans “Casino Royale” qu’il devient “00” en accomplissant 2 missions : l’assassinat d’un espion japonais au 36e étage du RCA Building du Rockefeller Center à New York et l’assassinat d’un agent double norvégien qui avait trahi 2 agents britanniques, en le poignardant dans son lit, à Stockholm.

Mais quelle est sa vie privée ?

Bond habite à Londres sur Kings Road dans le quartier de Chelsea. Il a un très beau flat, mais vous imaginez Bond faisant le ménage ? Il vit donc avec une vieille gouvernante écossaise, May, sa nounou presque. On le sait, Bond connaît de nombreuses conquêtes féminines de quelques nuits. Il est marié dans « Au service secret de Sa Majesté », mais son « épouse » Tracy est assassinée juste après la cérémonie. La récente et nouvelle version de « Casino Royal » montre la mort de Vesper Lynd qui est illustrée comme le SEUL vrai amour de Bond… La suite, avec toujours Daniel Craig, porte le titre de « Quantum of Solace » : une quantité de consolation. On peut le comprendre comme la vengeance de Bond, mais aussi la suite inouïe des conquêtes pour se consoler. Il n’aimera plus jamais…

 

Dans les livres, quand Bond ne « bosse » pas, il déprime. Ce qui explique sa connaissance incroyable de l’alcool. Il apprécie les grands vins, notamment le Rothschild 47 et le Piesporter Goldtropfchen 53. Il est aussi un grand amateur de champagne comme le Taittinger, le Bollinger et le Dom Pérignon. Bond commande toujours une « vodka-martini mélangée au shaker, pas à la cuillère » (“shaken, not stirred” !). Des spécialistes ont calculé, puisque Bond boit aussi en mission, que l’agent viderait un verre toutes les 7 pages !

Le repas préféré de 007, ce sont les œufs brouillés de sa gouvernante May au petit déjeuner ! Il mange aussi du caviar, les crabes noirs, le gratin de queues de langoustes, les quenelles de broche… Pour son « quatre heures », il commande du foie gras !

 

Les objets qui caractérisent 007 ?

Il aime le luxe grâce à ses 25.000 euros par mois… Son smoking évidemment, symbole de l’élégance britannique. Sa Rolex Submariner et récemment, une Omega. Ses voitures : D’abord une Bentley de 1939, puis la fameuse Aston Martin DB5 grise visible dans le film “Goldfinger”… Une apparition unique de la Lotus Esprit, re-Aston, puis des BMW sublimes, puis encore re-Aston Martin avec la puissante DBS de “Quantum of Solace”.

L’arme de Bond dans le roman d’origine est un Beretta 6,35 mm ; dans les films, il est remplacé dès les premières minutes de Dr No par le Walther PPK 7 65 mm plus performant.

 

Enfin, comment était physiquement le “vrai” James Bond ?

 

Il avait une carrure mince, portait une cicatrice verticale sur sa joue droite et avait des yeux bleu-gris, des cheveux noirs et courts… une mèche tombante sur le front. Il mesurait 1 mètre 83 et pesait 76 kg.

 

Le 23ème épisode de James Bond est prévu pour octobre 2012. Une partie de l’action se déroulera dans la sublime mégapole de Shanghai en Chine…

+ de news Art & Culture