Art & Culture / L’enquête de la semaine: la tendance Moustache

L’enquête de la semaine: la tendance Moustache

12 December 2011

L’enquête de la semaine: la tendance Moustache

Chaque semaine, E-TV met le spotlight sur un phénomène de société… Des sujets qui touchent, qui dérangent ou qui étonnent !

Toujours au premier plan et dans le vif du sujet quand il s’agit des tendances, nous nous sommes demandé quelle était cette folie furieuse sur la moustache que l’on observe actuellement! Moustache dessinée sur le doigt ( fingerstache ), shooting mode, t-shirt, porte-clé, tasse, collier, ou même tatouée, la moustache, symbole confirmée du kitch et du ringard, est devenu aujourd’hui porte-parole du hype! D’où vient cet engouement? Comment se décline t’il ? Comment en sommes nous arrivés là… ?

Comment une touffe de poils justement placée sur le philtrum ( cet endroit entre le nez et la bouche ) peut-elle contenir autant de symbolisme? Ok, “on peut y laisser transparaître sa personnalité”, en effet, la moustache peut prendre toutes les formes, de la rude et sévère à la cool et sympa. Mais ne sommes nous pas en train de nous laisser avoir par un joli coup marketing, pointé par la mode, qui nous offre une espèce de fausse image de ce qu’est être cool? Le femmes, n’étant “normalement” pas désignées pour porter la moustache, ne se laissent pas faire, elles aussi veulent porter haut et fort ce symbole de coolitude absolu! En collier, en bijoux, en badges, en chaussettes, la moustache s’affiche désormais de manière féminine. La confirmation que le style boyish fait désormais bien parti des dressings féminins ? Vivienne Westwood l’a même fait porté à ses mannequins lors de ses défilés! Cette moustache a l’air bien heureuse dans ce monde de la mode, et n’a pas l’air de vouloir être rasée de si tôt… Elle s’affiche même sur les doigts d’icones tels Kate Moss ou Barack Obama!

Symbole ultime de la virilité d’antan,( on se souvient bien sûr de Tom Selleck incarnant Magnum), la moustache avait pourtant perdu toutes ses lettres de noblesse en souffrant d’une image vieillotte et négligée, bien loin de l’allure dandy de Salvatore Dali. En effet, passant dans une aire plutôt metro-sexuelle, toutes traces de poils avaient une connotation plutôt négative. Sales, négligés,machos, voici les termes qui caractérisaient les hommes moustachus jusque il y a encore peu de temps. Fini donc les apollons imberbes!

Cela a commencé à  changer, il y’a quelques années, avec l’invasion des hipsters, et leur barbe de trois jours. Cette nonchalance exprimant : ” Je ne me suis pas rasé, ni préparé, mais t’as vu ,je suis super sexy quand même ” …  On est pas dupe, tout cela fait parti d’un style minutieusement étudié, un peu à l’image de la tendance maquillage “nude”, visant à appliquer bon nombre de produits couleur peau pour laisser paraître qu’il n’y a pas une trace de maquillage. Mettons plein de maquillage comme cela,  ça fera comme si on en avait pas…. ? La moustache aujourd’hui, suit la lignée de ce mouvement rétro et old school, déjà observé par la renaissance des fripes vintage, l’explosion des appareils photos lomographiques ou encore des objets et gadgets d’antan, pour faire ” comme avant”. C’est bien dans les vieilles casseroles que l’on fait les meilleurs soupes non ? Alors reprenons les anciens codes pour les remettre au goût du jour! Dans bon nombre de domaines, c’est une devise qui fonctionne à merveille!

 

Pourtant loin de cette image dictée par la mode, la moustache représenterait une possibilité pour l’homme d’affirmer sa personnalité, de se singulariser ou de mettre son visage en valeur dans une société qui prône le look androgyne. C’est revenir aux véritables codes de la masculinité et de la virilité en ne niant pas un certain penchant pour la coquetterie et pour les femmes, une manière d’ à nouveau afficher humour, culot et dérision.

On ne se demandera bientôt plus qui porte la culotte dans un couple, mais plutôt , qui porte la moustache? …. les deux!

 

+ de news Art & Culture